Un programme axé sur la réussite


CWC N’A QU’UN SEUL OBJECTIF : APPUYER ET INVESTIR DANS LE TALENT DES PERSONNES ATTEINTES DU TSA ALORS QU’ELLES SE LANCENT À LA RECHERCHE D’EMPLOIS ET OEUVRENT DANS LEUR COLLECTIVITÉ.

Une meilleure qualité de vie

Les participants au programme jouissent de nombreux avantages. Ils peuvent se faire des amis, améliorer leur estime de soi et mieux se préparer à entrer sur le marché du travail. Les expériences de bénévolat dans la collectivité leur permettent d’acquérir plus d’autonomie et de découvrir diverses compétences de travail et aptitudes sociales, notamment la ponctualité et l’autonomie en matière de soins personnels.

Employabilité

Les expériences de bénévolat permettent aux participants au programme de mettre en pratique et d’améliorer leurs aptitudes sociales, leurs capacités à communiquer et leurs compétences de travail; elles contribuent également à créer un univers de possibilités, en plus de recenser des perspectives d’emploi et de générer des idées de travail indépendant ou de retour à l’école.

Évaluation et établissement d’objectifs

Des facilitateurs du programme travaillent en étroite collaboration avec des pairs-mentors à l’enregistrement de segments vidéo et à la collecte de données associées aux objectifs personnels des participants. Ces objectifs peuvent inclure l’amélioration des capacités d’employabilité, le suivi de la culture en milieu du travail ou le développement et l’amélioration de diverses aptitudes sociales et personnelles.

L’importance de CommunityWorks Canada®


●  Les expériences que nous vivons dans le cadre des emplois occupés à l’adolescence constituent de solides indicateurs de la réussite professionnelle à long terme.

●  Les jeunes qui font du bénévolat et occupent des emplois à temps partiel apprennent à assumer des responsabilités, à être fiables et à adopter un comportement approprié en milieu du travail.

●  La plupart des adolescents atteints de troubles neurologiques du développement, y compris le TSA, éprouvent des difficultés à acquérir ce type d’expérience.

●  Le faible taux d’emploi actuel chez les personnes atteintes de troubles neurologiques du développement est inacceptable.

●  Dans les études réalisées, l’emploi chez les personnes atteintes du TSA se situe entre 10 et 55 pour cent.

●  On estime que la valeur du temps que les personnes soignantes doivent consacrer à une personne sévèrement affectée par le TSA se chiffre à 5,5 millions de dollars de plus que pour une personne n’étant pas atteinte d’autisme. L’emploi présente des avantages et des économies substantiels. Dudley & Emery (Janvier 2014). The Value of Caregiver Time: Costs of Support and Care for Individuals Living with Autism Spectrum Disorder. (lien vers un document de référence – Valeur du temps des personnes soignantes : Coûts de l’aide et du soin apportés aux personnes vivants avec un trouble du spectre autistique; en anglais)

Que nous réserve l’avenir ?


●  Au cours des quatre prochaines années, le programme CWC sera offert dans cinq régions canadiennes.

●  La planification durable à long terme du programme afin d’en élargir la portée et de l’améliorer, par l’entremise de modèles de formation des formateurs, permettra à de plus en plus d’organismes de devenir des fournisseurs et d’exercer un meilleur impact sur les personnes atteintes du TSA.

●  Une meilleure sensibilisation des collectivités et des employeurs aux capacités et à la contribution que les personnes atteintes du TSA peuvent apporter au milieu du travail.

●  Une collaboration permanente avec les paliers de gouvernement municipal, provincial et fédéral afin d’offrir un soutien permanent préalable à l’emploi ainsi que des initiatives d’engagement professionnel à l’intention des personnes atteintes du TSA.

●  Des possibilités de recenser et d’élaborer des pratiques prometteuses partout au pays.

●  La sensibilisation de la collectivité.

Un programme axé sur la réussite


CWC N’A QU’UN SEUL OBJECTIF : APPUYER ET INVESTIR DANS LE TALENT DES PERSONNES ATTEINTES DU TSA ALORS QU’ELLES SE LANCENT À LA RECHERCHE D’EMPLOIS ET OEUVRENT DANS LEUR COLLECTIVITÉ.

Une meilleure qualité de vie

Les participants au programme jouissent de nombreux avantages. Ils peuvent se faire des amis, améliorer leur estime de soi et mieux se préparer à entrer sur le marché du travail. Les expériences de bénévolat dans la collectivité leur permettent d’acquérir plus d’autonomie et de découvrir diverses compétences de travail et aptitudes sociales, notamment la ponctualité et l’autonomie en matière de soins personnels.

Employabilité

Les expériences de bénévolat permettent aux participants au programme de mettre en pratique et d’améliorer leurs aptitudes sociales, leurs capacités à communiquer et leurs compétences de travail; elles contribuent également à créer un univers de possibilités, en plus de recenser des perspectives d’emploi et de générer des idées de travail indépendant ou de retour à l’école.

Évaluation et établissement d’objectifs

Des facilitateurs du programme travaillent en étroite collaboration avec des pairs-mentors à l’enregistrement de segments vidéo et à la collecte de données associées aux objectifs personnels des participants. Ces objectifs peuvent inclure l’amélioration des capacités d’employabilité, le suivi de la culture en milieu du travail ou le développement et l’amélioration de diverses aptitudes sociales et personnelles.

L’importance de CommunityWorks Canada®


●  Les expériences que nous vivons dans le cadre des emplois occupés à l’adolescence constituent de solides indicateurs de la réussite professionnelle à long terme.

●  Les jeunes qui font du bénévolat et occupent des emplois à temps partiel apprennent à assumer des responsabilités, à être fiables et à adopter un comportement approprié en milieu du travail.

●  La plupart des adolescents atteints de troubles neurologiques du développement, y compris le TSA, éprouvent des difficultés à acquérir ce type d’expérience.

●  Le faible taux d’emploi actuel chez les personnes atteintes de troubles neurologiques du développement est inacceptable.

●  Dans les études réalisées, l’emploi chez les personnes atteintes du TSA se situe entre 10 et 55 pour cent.

●  On estime que la valeur du temps que les personnes soignantes doivent consacrer à une personne sévèrement affectée par le TSA se chiffre à 5,5 millions de dollars de plus que pour une personne n’étant pas atteinte d’autisme. L’emploi présente des avantages et des économies substantiels. Dudley & Emery (Janvier 2014). The Value of Caregiver Time: Costs of Support and Care for Individuals Living with Autism Spectrum Disorder. (lien vers un document de référence – Valeur du temps des personnes soignantes : Coûts de l’aide et du soin apportés aux personnes vivants avec un trouble du spectre autistique; en anglais)

Que nous réserve l’avenir ?


●  Au cours des quatre prochaines années, le programme CWC sera offert dans cinq régions canadiennes.

●  La planification durable à long terme du programme afin d’en élargir la portée et de l’améliorer, par l’entremise de modèles de formation des formateurs, permettra à de plus en plus d’organismes de devenir des fournisseurs et d’exercer un meilleur impact sur les personnes atteintes du TSA.

●  Une meilleure sensibilisation des collectivités et des employeurs aux capacités et à la contribution que les personnes atteintes du TSA peuvent apporter au milieu du travail.

●  Une collaboration permanente avec les paliers de gouvernement municipal, provincial et fédéral afin d’offrir un soutien permanent préalable à l’emploi ainsi que des initiatives d’engagement professionnel à l’intention des personnes atteintes du TSA.

●  Des possibilités de recenser et d’élaborer des pratiques prometteuses partout au pays.

●  La sensibilisation de la collectivité.

Le gouvernement du Canada contribue à la création d’emplois

Depuis 2006, le Fonds d’intégration pour les personnes handicapées est venu en aide à 40 000 personnes handicapées partout au Canada. Cette initiative s’inscrit dans la stratégie globale du gouvernement canadien qui consiste à doter tous les Canadiens des compétences et de la formation nécessaires pour accéder aux emplois disponibles. Dans le but d’offrir aux personnes handicapées des solutions de formation répondant mieux à la demande, le Plan d’action économique du gouvernement augmente le financement du Fonds d’intégration de 40 millions de dollars par année. Les employeurs et les organismes communautaires participeront à la conception et à la prestation de projets de formation. Par l’entremise du Plan d’action économique de 2014, le gouvernement injecte 11,4 millions de dollars sur quatre ans à la Sinneave Family Foundation et à Autism Speaks Canada afin d’élargir la portée des programmes de formation professionnelle destinés aux personnes atteintes de troubles du spectre autistique.

Visitez le site Web du gouvernement du Canada >

Un programme qui a fait ses preuves

CWC s’inspire d’un programme communautaire de mentorat par des pairs innovateur portant sur la préparation à l’emploi et conçu par le Southwest Autism Resource & Research Center (SARRC) de Phoenix, en Arizona. Le programme d’origine, qui utilise un cadre social et comportemental fondé sur des données probantes, a permis à des milliers de jeunes motivés de développer d’importantes aptitudes sociales et professionnelles en comptabilisant plus de 40 000 heures de travail communautaire dans des bibliothèques, des zoos, des banques d’alimentation et des jardins botaniques. CommunityWorks Canada® mise sur cette réussite en offrant une formation préalable à l’emploi et des expériences de bénévolat aux personnes atteintes du TSA partout au Canada.

Pour en apprendre davantage sur le SARRC >

Vous souhaitez participer ?

En nous regroupant afin de répondre aux besoins en constants changements de la population grandissante des autistes dans nos collectivités, nous pouvons créer des répercussions favorables sur le milieu de l’emploi qui débouchent sur une plus grande autonomie et une meilleure qualité de vie pour les personnes atteintes du TSA et leurs familles.

community_works_involved_arrow

Devenez un participant

Participer au programme CommunityWorks Canada® peut changer une vie. Vous aurez la chance d’explorer vos champs d’intérêt et vos capacités dans divers milieux de travail, de vous faire de nouveaux amis, d’accroître votre autonomie et d’acquérir plus de confiance. Si vous êtes âgé de 15 à 21 ans et que vous avez été diagnostiqué du TSA, passez à la section Pour en apprendre davantage ci-dessous afin de trouver un programme près de chez vous.

Devenez un pair-mentor

Voulez-vous aider les personnes atteintes du TSA à acquérir des compétences de travail et à améliorer leurs aptitudes sociales et leurs capacités de communication ? Devenir un pair-mentor du programme CWC promet d’être une expérience de bénévolat des plus intéressantes. Vous vous joindrez à une équipe créative fondée sur la collaboration et vous aurez l’occasion de développer vos qualités de chef et de vous faire de nouveaux amis. Si vous êtes âgé de 15 à 18 ans et que vous souhaitez devenir un pair-mentor, communiquez avec nous dès aujourd’hui.

Devenez un partenaire en milieu du travail

D’innombrables jeunes autistes pourraient contribuer à la main-d’œuvre déjà diversifiée si l’occasion leur était donnée de montrer leur talent. En devenant un partenaire en milieu du travail du programme CWC, votre organisme aidera des personnes atteintes du TSA à développer des compétences de travail, à accroître leur autonomie et à contribuer à leur collectivité. Ce programme à faible impact comporte des avantages substantiels. Une courte formation est aussi offerte à tout le personnel afin de dissiper tous les mythes sur l’autisme.